The Vampire Diaries in New York


Entre dans l'univers de Stefan, Elena et Damon. Partiras-tu avec eux a New York ?



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Recherche de Tyler Lockwood, Matt Donovan et pleins d'autres PV.
Bienvenue sur The Vampire Diaries in New York
Le groupe des vampires est désormais fermé aux pv inventés !
Merci à Obsession27 pour ce nouveau design ♥️
N'oubliez pas d'aller voter pour le forum dans les TOP SITE (: ICI&ICI

Partagez | 
 

 Super une Sorcière [Bonnie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Annabelle Felling

Droguée au raisin et aime son cousin

avatar

Sexe : Féminin Messages : 214
Date d'inscription : 20/11/2010
Age : 25
Localisation : avec un homme ♥

MessageSujet: Super une Sorcière [Bonnie]   Mer 24 Nov - 17:22


Anna & Bonnie

Le samedi normalement c'est censé être une journée bien pour les lycéens de n'importe quel niveau, enfin quoi c'est le jour où on peut profiter de nos amis pour faire des sorties peu importe où cinéma, zoo non pas zoo c'est nul bon alors se balader en ville une glace à la main. Ouai voilà un truc cool à faire pour un samedi mais voilà, comme par hasard la seule personne avec qui Anna voulait aller dehors ne pouvait pas. Bon dire ça par sms c'est pas spécialement très cool, donc ni une ni deux, Anna était allé voir Jeremy. Une fois devant chez lui, elle aurait pu comme toute personne normal, pour sur que quelqu'un aurait répondu mais bon Anna préférait les moyens qualifié d'anormaux par un bon nombre de personnes. Elle grimpa par la fenêtre et se retrouva dans la chambre de Jeremy, il semblait plongé dans ses recherches sur, aucune idée et à vrai dire il faisait ce qu'il voulait s'il voulait se renseigner sur tous les phénomènes paranormaux des environs grand bien lui fasse, par contre elle n'y participerait pas il en connaissait déjà bien assez d'après elle.

Donc après être passé chez Jeremy, Anna se retrouva seule devant chez lui, passant une main dans ses cheveux bruns regardant le soleil qui avait du mal à percer aujourd'hui, bon de toute façon pour la glace ça aurait été mort. Bon par contre aller au cinéma toute seule avait quelque chose que d'elle même la vampire aurait qualifié de ringard, par contre rentrer chez elle ne lui disait rien du tout, non elle voulait se balader. Une idée saugrenue mais que tellement de filles ont lui passa par la tête aller faire les boutiques. Oui ça par contre c'était un emploi du temps de filles uniquement de filles, parce que les mecs ça râlent tous le temps bon après les manipulé pour qu'ils viennent est une possibilité mais bon pas avec Jeremy et vu qu'il était le seul mec qu'elle fréquentait en dehors des amis de Katherine qu'elle voyait dès qu'elle la croisait d'ailleurs assez souvent ces derniers temps. La jeune demoiselle ne cherchait pas à comprendre pour le moment seul le mot boutique illuminé s'affichait dans sa tête.

D'abord première étape vérifier qu'elle avait bien la carte bleue, Anna dressa la tête vérifiant que personne ne pourrait voir ce qu'elle allait faire puis se déplaça à une vitesse inconcevable vers un arrêt de bus. Là elle déballa tout son sac devant l'air intrigué d'une personne qui devait avoir 80 ans facile et qui la regardait comme si elle était folle. Si elle avait su qu'Anna était le pire prédateur de l'homme peut être qu'elle aurait arrêté de la regarder comme ça. Cependant préoccupé par sa carte bleue, Anna ne chercha même pas à lui faire peur et quand le quart de ses affaires furent étalé autour d'elle, elle sortit sa carte bleue avec un air triomphale. Air qui disparut bien vite de son visage quand elle vit le bordel. Bon un regard à la grand mère pas de bijou ni autre qui pourrait prédire qu'elle avait de la verveine allez hop c'était partit. Anna rangea ses affaires très rapidement la lenteur l'aurait rendu encore plus excité qu'elle ne l'était. Devant les yeux ronds de la grand mère qui n'avait, la pauvre jamais du voir vampire de vampire de sa vie, Anna soupira et lui effaça sa mémoire et c'était partit jusqu'au centre commerciale en bus.

Le bus, une invention qu'ils auraient mieux fait de garder juste dans leur crâne, c'était désagréable déjà tous le monde vous collait, ensuite il y avait ces odeurs horribles qui vous prenait à la gorge, non pas de doute les transports en commun très peu pour Anna. Elle sortit à son arrêt la tête en compote, ayant limite des nausées, la pire invention des humains, non mais ils avaient quoi contre les chevaux eux? Pour autant en rentrant dans le magasin, l'expression d'Anna avait totalement changé, elle était même contente d'être ici et son visage rayonnait de joie comme souvent d'ailleurs.

Elle dut faire trois boutiques, une de chaussures où après avoir essayé une dizaine de paire, elle avait décidé d'en prendre qu'une avec des talons assez haut pour compensé sa petite taille. Bon après petite taille, mais force bien supérieur à celles des humains donc voilà elle pouvait être fière quand même. La deuxième boutique, une boutique de parfum qui la ramena a bien des souvenirs plus douloureux les uns que les autres, sa mère lui manquait, Katherine lui manquait même les Salvatore lui manquait en fait tout ce qui la raccrochait à son passé lui manquait. D'un geste mécanique elle porta la main à son Lapis-lazuli sur son collier et sortit de la parfumerie pour rentrer dans celle des vêtements et s'acheter un blouson noir assez fin mais qu'elle trouvait jolie. La pauvre carte bleue allait morflée si à chaque boutique elle trouvait un truc trop mignon et qu'elle l'achetait. Quand elle pénétra dans la quatrième, une silhouette l'arrêta totalement. Un peu comme la fois où elle avait vu Elena chez Jeremy. L'air de famille entre Elena et Katherine était d'une évidence même qu'il fallait être aveugle pour ne rien remarqué mais l'air de famille entre cette petite et Emilie Bennett était frappant. Bon pas de la même façon certes, mais le visage était le même enfin à quelques détails prêt qu'elle semblait encore plus tiraillé que ne l'était son ancêtre.

Anna vit en cette fille, le fol espoir d'aller sortir sa mère de la tombe, bon pour ça il fallait peut être savoir si c'était elle aussi une sorcière. Rapidement elle se posta derrière la jeune fille, oubliant toute prudence tellement elle se sentait proche du but. Elle passa devant elle et essaya de lui manipuler l'esprit. Le seul petit truc c'est qu'elle n'aurait jamais pu deviné qu'elle avait de la verveine sur soit et contrairement à tout à l'heure elle ne vérifia pas cherchant juste à avancer


"Suis moi"

Le ton était sans appel, et aurait du forcé la jeune Bennett à la suivre mais non, elle restait immobile. Anna fronça les sourcils, si elle perdait ses pouvoirs en trainant avec Jeremy leur relation allait vite finir pas question qu'elle devienne juste une immortelle sans avoir son pouvoir de persuasion. Elle jaugea la jeune fille du regard au pire elle pouvait l'embarqué de force ? Au moment où elle se décidait que oui la jeune fille en face d'elle eu une réaction. Bon par contre c'était pas vraiment comme l'air docile d'un chien qui suivait son maître oui en fait on pouvait facilement comparé la façon dont un vampire imposait son choix aux humains par cette image. Non elle n'eut pas cette réaction de soumission qui aurait pu faire croire à Anna qu'elle était juste très lente dans ses réactions

_________________




!
Tatiiie d'amouuur <3 merciii Bonnie ♥️

[23:53:49] @ Damon Salvatore : c'est un con !
[23:54:02] Annabelle Felling : c'est un Salvatore
Revenir en haut Aller en bas
http://hayden-high-school.forumactif.org/index.htm
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Super une Sorcière [Bonnie]   Sam 18 Déc - 10:21

Un samedi des plus ennuyeux s’annonçait. Caroline était malade, alitée au lit. Elena… On passe le sujet. Les autres sortaient à la rivière, moi je n’en avais aucune envie. J’avais besoin d’un peu de calme. Pfouuu… Je sortis de mon lit emplis d’une douce chaleur, un peu vacillante. J’enfilai mes chaussons et un peignoir noir par-dessus mon pyjama. Je me dirigeai vers la fenêtre, pour l’ouvrir et rabattre les volets. D’habitude, lorsque je faisais cela, bonne odeur de lavande, un peu étouffée par les roses s’élevait jusqu’à ma chambre. Au lieu de ca, celle-ci fut inondée d’une lumière blanche aveuglante, et le froid mordit pas peau. De la neige ! Il ne manquait plus que ca. Je remis vite les volets sur les murs, et refermait ma fenêtre. Je détestai la neige, la pluie, l’hiver. Le froid, quoi ! Et Noel qui arrivait dans une semaines. Youpeeh ! Je descendis les escaliers, pour aller me servir un petit déjeuner. J’allais allumer mon ordinateur pour travailler lorsque je me souvins que c’était les vacances. Pas de lycée pendant une semaine. Je me serais limite mise a danser !

Bref, j’allai devant le plan de travail, me servit un café avec des croissants frais que ma mère avait été cherché avant de partir au travail, et allait m’installer sur mon canapé, devant la télé. Qu’est-ce que je pourrais bien faire aujourd’hui ? La réponse s’imposa d’elle-même a mon esprit : des fringues. Je venais de me souvenir que je fêtais Noel avec des potes, donc une tenue correcte s’imposait. Oh mon dieu, et moi qui avait faillit oublier ! Je regardai la pendule, la traîtresse affichait onze heures. Ni une, ni deux, je courus en haut dans ma salle de bain, laissant couler l’eau pour qu’elle chauffe un peu. Je pris une longue douche, sans me laver les cheveux qui étaient propres de la veille. Je m’enroulai étroitement dans une serviette, avant d’aller choisir des vêtements. Vu que je sortais seule, je pris juste un t-shirt a manches longues noir, un jean slim gris et des bottines noires. J’enfilai par-dessus un gilet fin, gris. Je retournai dans la salle de bain, tirait mes cheveux en arrière pour me faire un chignon, et revint dans ma chambre. Je mis un quart d’heure a dénicher mon sac a main, qui était en fait poser… sur la table de la salle a manger !

Je me dirigeai jusqu’à ma voiture. J’avais pris plus de temps que prévu, il était midi trente. Je savais que les magasins ne fermaient pas le midi a Mystic Falls, encore heureux, et qu’il n’y aurait pas beaucoup de monde a cette heure-ci. Je me dirigeai tout de suite vers mon magasin préféré, en espérant dénicher une jolie robe. En rentrant, je remarquai une fille. Plutôt petite, la peau pâle, les cheveux bruns et longs. Jolie. J’étais persuadée de l’avoir déjà vu quelque part… Chez les Salvatore, en photo, et ensuite au bras de Jeremy. Annabelle Felling, dont la mère était la meilleure amie de Katherine… Je reculai d’un pas lorsqu’elle s’approcha de moi, une lueur vaguement intéressée dans les yeux.

Je me pris les pieds dans un porte manteaux, et fut obligée de m’arrêter pour reprendre mon équilibre. Elle me regarda, d’un air extatique. Elle semblait au bord de la crise de nerfs provoquée par un trop plein de bonheur. Pourquoi ? L’idée totalement idiote et inutile de m’enfuir en courant s’imposa avec force dans mon. Je me forçai à garder mon calme, me souvenant que je pouvais l’étendre par terre d’un ordre mental. Ca me rassura. Un tout petit peu. Lorsqu’elle s’adressa a moi de sa voix si se voulait envoutante, pour m’ordonner de la suivre, je faillis éclater de rire. J’avais une hypothèse, sans doutes m’avait-elle reconnue comme étant une descendante d’Emily. Elle voulait, je pense, m’utiliser. Pourquoi faire ? Aucune idées. Cependant, si elle avait un minimum de jugeote, et de mémoire, elle aurait su que les sorcières n’avaient pas besoin de verveine. Leurs pouvoirs les protégeaient de la manipulation vampirique. Je restai plantée devant elle. Ne bougeait pas, n’esquissai pas un mouvement. Alors, d’une voix claire, ferme er glaciale, je lui demandai :

« Et voudriez vous me dire pourquoi, Annabelle Felling ? »

Elle sursauta en entendant son nom. Elle semblait a présent en pleine confusion. Puis elle sembla comprendre, et releva la tête, affichant un air mauvais. Je n’allai pas attendre qu’elle s’attaque à moi, aussi je la fixai de mes yeux sombres. Elle s’effondra par terre, se tenant la tête entre les mains. Elle fit semblant de se relever, pour me faire croire que comme Katherine, elle était immunisée contre mes pouvoirs. Ce qui n’était pas vrai. J’accentuai sa douleur mentale, puis m’arrêtai au bout de trente secondes, que j’avais comptées patiemment. Elle resta allongée. Quelques personnes s’étaient approchées, je les éloignait en leur expliquant que je m’occupai d’elle. Je me penchai a son oreille.

« Ne me menace plus jamais, que ce soit avec des paroles… ou avec tes dents ! »

Puis je sortis majestueusement du magasin, la laissant ébahie de voir comment je pouvais me défendre. Elle ne devait pas vraiment être habituée…


(HJ : JE M’EXCUSE DU RETARD !)
Revenir en haut Aller en bas
 

Super une Sorcière [Bonnie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Vampire Diaries in New York :: Corbeille :: Corbeille
-
Sauter vers: